Locationsdereves.com » investir » Zone loi pinel : où investir en loi Pinel ?

Zone loi pinel : où investir en loi Pinel ?

Vous avez décidé d’investir dans l’achat d’un logement neuf afin de le mettre à la location, et vous souhaitez profiter des avantages fiscaux proposés par la loi Pinel. Découvrons ensemble les différentes conditions à réunir pour bénéficier du dispositif Pinel et suivez notre guide pour choisir les meilleures zones où investir grâce à la loi Pinel !

La loi Pinel : présentation du dispositif

La loi Pinel est un dispositif ingénieux créé par le gouvernement en 2015 pour encourager la construction de logements neufs dans des zones où le marché locatif est très tendu. Revisitée depuis janvier 2018, cette loi permet de réaliser des déductions d’impôts qui correspondent à un pourcentage du montant du bien à l’achat. Pour en bénéficier il faut répondre à certains critères.
Le logement doit être obligatoirement mis à la location pour une durée de 6, 9 ou 12 ans. Plus la durée est longue, plus les réductions d’impôts augmentent, passant de 12 % à 21 %, jusqu’à 63 000 euros au total.
Cependant l’investisseur devra trouver un locataire dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond dans les 12 mois suivant l’achat du bien ou la fin de la construction. Le loyer sera également plafonné selon la zone spécifique où vous allez acquérir ce bien.

La loi Pinel : les zones où investir

En effet, un des critères principaux pour pouvoir obtenir vos remises d’impôts est d’acheter un logement situé dans une des zones précises, déterminées par le gouvernement. Elles régulièrement réévaluées selon les besoins du marché immobilier locatif. Voici les zones où investir depuis Janvier 2018 et jusqu’au 31 décembre 2021 :

  • La zone A concerne les villes de l’Île-de-France à l’exception de celles inclues dans la zone A bis ou B1. Mais aussi : la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et le genevois français.
  • Dans la zone A bis se trouvent Paris et 29 communes de la petite couronne parisienne.
  • La zone B1 inclut pour sa part les agglomérations de plus de 250 000 habitants. Ainsi que : la grande couronne parisienne, les départements d’Outre-Mer, la Corse et les autres îles non reliées au continent (loi Pinel Outre Mer). Et pour finir certaines communes considérées comme chères telles que La Rochelle, Bayonne, Cluses, Annecy, Chambéry, Saint-Malo.
  • La zone B2 n’est plus éligible depuis 2018. Elle concernait d’autres communes de plus de 50 000 habitants et les agglomérations autour de la zone B1.
  • La zone C, qui est également sortie du dispositif depuis janvier 2018, représente quant à elle le reste du territoire français.